Projet Démocratie Participative pour un développement humain et solidaire au Maroc.

Typographie

" La démocratie participative pour un développement humain et solidaire au Maroc " est un projet de partenariat entre associations et collectivités locales de France et du Maroc, a pour but le renforcement de la démocratie et la protection des droits au niveau de la gouvernance locale au Maroc.

Historique et contexte du programme :
  • 1999 : Création du réseau IDD en France.
  • 2000 : Signature de la charte du développement culturel par les membres du réseau et leurs partenaires au Maroc.
  • De 2002 à 2005 : Projet fédérateur des "Des bibliothèques rurales au Maroc : des espaces de développement culturel" mis en oeuvre par IDD avec le soutien du CCFD-TS.
  • 2009 : Signature de la charte du développement solidaire.
  • De 2009 à 2012 : IDD et IFAD mènent un projet fédérateur portant sur le renforcement de capacités et du réseautage entre acteurs associatifs de France et du Maroc pour un développement humain et solidaire au Maroc.

Le programme est donc mené, dans la continuité de cette dynamique créée depuis plus de 15 ans entre acteurs associatifs de France et du Maroc.

 

Sa justification

Il s'agit d'intervenir au niveau des zones rurales enclavées du Maroc où les populations ont un accès limité à leurs droits fondamentaux et qui sont marquées par un déficit en matière de développement socio - économique. Face à cette situation, les associations issues de l'immigration marocaine en France et leurs partenaires locaux au Maroc, mettent en place des projets de développement.

Ce programme est co-financé par l'AFD et la région Ile de France.

Au sein de ce programme, l'Union Européenne co-finance la mise en oeuvre du projet "Pour un renforcement de la démocratie et la protection des droits au niveau de la gouvernance locale au Maroc".

Ce projet rentre dans le programme global "Démocratie Participative" mais vise particulièrement la mobilisation des associations locales marocaines et françaises, pour générer, améliorer et co-gérer des mécanismes de participation et de concertation.

Les enjeux du programme :

Développement humain : Améliorer l’efficacité des projets de développement humain pour l’accès des populations à leurs droits fondamentaux.

Participation citoyenne : Meilleure implication des habitants des communes, en particulier jeunes et femmes, dans le développement de leur territoire.

Le projet "Pour un renforcement de la démocratie et la protection des droits au niveau de la gouvernance locale au Maroc" a pour enjeux :
Renforcement des capacités des acteurs de développement ICI et LA BAS : Générer des changements dans les pratiques des acteurs intervenant dans le développement communal au Maroc.
Démocratie participative locale / Concertation : Promouvoir un nouveau mode de fonctionnement qui associe conjointement les différents acteurs collectifs (associations, communes) et individuels (habitant-e-s).
Mécanismes participatifs : Expérimenter des processus et produire des modèles de développement participatifs reproductibles à l’échelon communal.

Les objectifs :

L'objectif du programme global et du projet "Pour un renforcement de la démocratie et la protection des droits au niveau de la gouvernance locale au Maroc" est de contribuer à l’émergence et à la démultiplication de processus de démocratie participative locale pour un développement humain et solidaire au Maroc permettant l’accès des populations à leurs droits fondamentaux en :

1. Renforçant les capacités et l’implication des acteurs de développement
2. Favorisant la concertation et l’identification de bonnes pratiques entre associations, élus communaux et habitants

Durée du programme : 3 ans
Bénéficiaires :
  • Les associations marocaines partenaires des associations membres du réseau IDD en France, qui sont situées essentiellement dans le milieu rural;
  • Les communes dans lesquelles elles agissent et où elles sont implantées et notamment 4 communes pilotes pour expérimenter des processus de concertation;
  • Les associations françaises issues de l'immigration marocaine membres du réseau IDD;
  • Les habitants, leaders et personnes ressources de territoires où sont basées les associations
  • Les femmes et les jeunes, acteurs marocains et Français, au sein des dynamiques associatives et territoriales (élus et cadres) ciblées soit 1300 bénéficiaires directs et et les populations locales soit 78 000 bénéficiaires indirects.
Les différents axes du programme :
  • Renforcement des capacités des acteurs associatifs et communaux ;
  • Mobilisation et implication des groupes cibles des associations marocaines, jeunes et femmes en particulier ;
  • Expérimentation de processus de concertation et de participation locale au sein de quatre communes "pilotes" => Correspond au projet "Pour un renforcement de la démocratie et la protection des droits au niveau de la gouvernance locale au Maroc"
  • Capitalisation par un dispositif de recherche-action combinant des activités de suivi et évaluation et des activités d’échanges d’expériences.
Les activités du programme :

Renforcement des activités des acteurs du développement :
18 sessions de formations sont prévues sur 2 ans.
Pour compléter ces sessions de formations, 13 ateliers d'échanges d'expériences (thématiques et territoriaux) auront lieu au Maroc et permettront aux associations d'avoir des retours pratiques de ce qu'ils auront appris de manière théorique.

Renforcement de l'implication des populations (les jeunes et les femmes) :

Les espaces communautaires (bibliothèques rurales, espaces culturels, etc.) sont des lieux de mobilisations citoyennes. L'un des objectifs de cet axe du projet est de renforcer l'animation de ces espaces. De plus, les associations marocaines seront accompagnées durant le projet sur l'implication et la mobilisation de leurs groupes cibles au travers de l'animation.

Une place particulière est donnée aux jeunes. De courtes missions d'échanges de jeunes auront lieux entre les associations marocaines et une université d'été se déroulera au Maroc entre de jeunes marocains et de jeunes français.

Expérimentation des processus de concertation entre acteurs du développement :

Cette activité s'inscrit dans le cadre du projet "Pour un renforcement de la démocratie et la protection des droits au niveau de la gouvernance locale au Maroc".
L'action vise la mobilisation des associations locales marocaines et françaises et générer, améliorer et co-gérer des mécanismes de participation et de concertation impliquant, au niveau des communes ciblées, les habitants, femmes et jeunes en priorité. Ces processus s'inscrivent dans l'application des principes constitutionnels de participation des jeunes et des femmes et de concertation avec la société civile au niveau régional et local.
L'action concours à l'amélioration de l'efficacité des projets de développement menés au niveau communal et l'accès des populations des communes ciblées, bénéficiaires finaux du projet, à leurs droits humains fondamentaux.

Entre 2015 et 2016, l'équipe du projet mènera des missions d'accompagnement auprès des associations et des communes afin de soutenir la mise en place d'espace de concertation au niveau communal.

Capitalisation et valorisation des expériences :

Afin de reproduire les expériences réussies du projet sur le reste du territoire marocain, un axe est dédié à la capitalisation et à la valorisation des actions réalisées par les associations. Les associations marocaines seront accompagnées et suivront des formations sur la communication notamment au travers d'un blog et d'une web-radio.
Les résultats obtenus seront valorisés et capitalisés via la réalisation de publications, de vidéos, de manuel de formation et du bulletin IDD Infos.
Des rencontres seront organisées afin de constater de l'avancée du projet et, à la fin de celui-ci, une évaluation finale. Le but est de reproduire ces expériences dans d'autres territoires communaux du Maroc et de faire reconnaître par l'Etat marocain l'apport du secteur associatif, et des jeunes, dans le développement.

Pour le projet "Pour un renforcement de la démocratie et la protection des droits au niveau de la gouvernance locale au Maroc" :

Capitalisation et valorisation des acquis des concertations :

  • Publications

  • Communication (via le blog et sites internet, les web radios et les autres médias)

  • Suivi et évaluation

  • Séminaires

  • Conférences de presse

  • Evaluation final

Abonnez-vous à la newsletter et aux informations d'IDD.