Notre démarche

Typographie
Créer une dynamique régionale et nationale

La conception du développement local qui fonde l'action d’IDD repose notamment sur l’idée de réseau. Si les réflexions menées autour de la question de l’analphabétisme ont conduit à préférer une implantation des projets au niveau local, elle n’empêche pas une réflexion à plus grande échelle. Même si ce projet relève du développement local, il s’inscrit dans une dynamique de développement national. Un des objectifs d’IDD serait de réussir à créer une dynamique régionale et nationale en matière de développement culturel. Les projets réalisés par IDD s’inscrivent donc dans une dynamique nationale – illustrée par la dispersion géographique, qui repose sur le partage des même valeurs démocratiques, la coordination de l’ensemble étant assurée par IDD A travers le livre c’est l’ouverture culturelle, l’ouverture sur le monde…Ce que l’on est en train de faire ce ne sont pas des bibliothèques dans le sens classique mais plutôt des espaces où il y a des lieux de rencontres des débats, des échanges.

En prolongement de ce travail collectif, un des objectifs d’IDD est de soutenir les échanges inter-associatifs de façon à leur permette de s’organiser indépendamment d’IDD. Pour cela, il a été décidé de mettre en place en priorité des actions permettant à terme l’autonomie des bénéficiaires de l’aide au développement, à travers la formation technique et le développement d’outils de communication.

Travailler avec des associations villageoises

Le choix de travailler avec des associations villageoises dépasse la volonté personnelle de combler l’absence du migrant par la réalisation d’actions de solidarité, mais s’appuie sur des principes de développement local spécifiques.

Il répond tout d’abord à une analyse des besoins et une prise de position par rapport à ces besoins et au désir d’œuvrer en contact direct avec la population.

L’objectif est triple :

  1. Travailler directement avec les bénéficiaires ;
  2. Faire émerger des têtes de réseaux : "même s’il s’agit de la société civile dans son ensemble, la tête de réseau a d’autres problèmes que les opérateurs locaux. On peut Etre en contact avec des intermédiaires avec qui on est d’accord à 90 %, mais qui ne répondent qu’en partie aux besoins des petites structures, car même entre eux il y a un décalage énorme";
  3. Garantir des projets répondant au mieux aux besoins des bénéficiaires;

En outre, ce choix se fonde sur une réaction au contexte historique marocain. L'Etat a empêché l’organisation de la société civile, si bien qu'il est fondamental d’aider la population à passer d’une position de soumission à une position de citoyen. C’est en cela que, pour IDD, les problèmes ne sont pas strictement d’ordre technique, mais reposent avant tout sur des changements de société. Soutenir le milieu associatif, c’est une façon de redonner confiance aux gens, mais aussi de valoriser les efforts de ceux qui ont déjà répondu aux manques de l’Etat par des projets d’eau potable ou de centre médical. IDD conçoit cependant cette forme de partenariat inter associatif comme une phase transitoire. Le véritable objectif n’est pas de créer une scission entre les autorités locales et les associations villageoises, mais d’aller vers une relation entre les acteurs associatifs et les acteurs communaux ; les faire se rencontrer pour travailler ensemble, afin de savoir travailler chacun dans son rôle, de penser la complémentarité et de les faire devenir de véritables interlocuteurs de la commune et des autorités.

Abonnez-vous à la newsletter et aux informations d'IDD.